Envoyer [A A]

Comment le tourisme aide à promouvoir le patrimoine culturel immatériel au Xinjiang

French.china.org.cn | Mis à jour le 27. 09. 2021 | Mots clés : Xinjiang,patrimoine culturel immatériel,tourisme
Des héritiers du patrimoine culturel immatériel et des artistes folkloriques chantent au son de la musique folklorique sur le site touristique du lac Bosten, dans le comté de Bohu de la région autonome ou?ghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 23 septembre 2021. (Zhang Xiaocheng / Xinhua)

Portant un maquillage raffiné et vêtue de vêtements ethniques brodés, Janarze se prépare à raconter aux touristes l'épopée mongole de Jangar, une tache que cette femme de 53 ans attend avec impatience chaque jour.

? Le public salue toujours notre performance par des applaudissements chaleureux, prend des photos avec nous et pose des questions sur notre culture ?, a déclaré Janarze, qui vit dans le comté de Bohu, dans la région autonome ou?ghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), où le lac Bosten, le plus grand lac d'eau douce intérieur du pays, attire des millions de visiteurs chaque année.

Le comté de Bohu, administré par la préfecture autonome mongole de Bayingolin du Xinjiang, fait activement la promotion de la culture mongole grace à son industrie touristique prospère.

? Les choses que j'ai apprises sur l’héritage de ma famille, comme la musique folklorique mongole et l'épopée de Jangar, sont toutes très appréciées des touristes ?, a-t-elle déclaré.

Janarze, naguère agricultrice avec 2 hectares de terres cultivées, est désormais héritière de niveau préfecture de l'épopée mongole depuis 2012. ? Comme j’ai pris de l’age et marié mes deux filles, j'ai sous-traité mes terres et j'ai commencé à donner au moins six spectacles par semaine ?, a-t-elle dit. ? Je suis mongole moi-même, il est de ma responsabilité de faire conna?tre notre culture à plus de gens. Jouer pour des touristes a également enrichi ma vie de retraitée ?.

Janarze fait partie des 181 héritiers de niveau préfecture du comté de Bohu, où un centre de 2 000 mètres carrés a été ouvert pour préserver les précieuses archives d'art et les matériaux concernant la culture mongole.

Mide, une villageoise de 72 ans du comté de Bohu, est quant à elle une héritière de la broderie mongole de niveau de l'état.

? J'ai appris les compétences avec ma mère à partir de l’age de 12 ans ?, a-t-elle raconté. ? Les vêtements, chaussures, taies d'oreiller, rideaux et autres objets que nous utilisons sont tous brodés d'éléments ethniques ?. Le studio de Mide compte désormais plus de 100 types de costumes mongols et plus de 80 types de produits brodés à la main pour accueillir les touristes chinois et étrangers.

? Outre les revenus de la vente des produits, je re?ois également une subvention annuelle de plus de 20 000 yuans (2 642 euros) en tant qu'héritière de niveau de l'état du patrimoine culturel immatériel ?, a-t-elle indiqué.

? Ces dernières années, nous avons essayé d'intégrer le patrimoine culturel immatériel avec des festivals, des spectacles et des sports, ce qui a donné des résultats gagnant-gagnant. Les combos ont fourni des opportunités d'emploi à environ 5 000 habitants du comté, avec un revenu par habitant augmenté de 3 000 yuans (396 euros) par an ?, a de son c?té déclaré Zhan Lijun, directeur du bureau de la culture, des sports, de la radio, de la télévision et du tourisme de Bohu.

? Les éléments culturels ont également attiré plus de touristes dans le comté de Bohu. En 2019, Bohu a re?u 3,86 millions de visites, avec des recettes touristiques atteignant 375 millions de yuans (50 millions d’euros) ?, a poursuivi M. Zhan. ? L'épidémie de COVID-19 a en effet ravagé l'économie du tourisme l'année dernière, mais grace aux efforts anti-épidémie efficaces de la Chine, nous devrions recevoir environ 3 millions de visites cette année ?.

Il attribue également l'essor de l'industrie touristique à la sécurité et à la stabilité du Xinjiang.

? Avec des revenus plus élevés et une vie meilleure, plus de personnes viennent au Xinjiang, ce qui crée des conditions favorables à la promotion du patrimoine culturel immatériel ?, a souligné M. Zhan.

1   2   3   >  


Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn

百度